Rai Reece

Rai Reece, PhD (elle)


Rai Reece est professeure adjointe et chercheuse-activiste interdisciplinaire; son travail examine de façon générale comment les processus carcéraux au Canada sont liés au colonialisme et à la suprématie blanche. Elle s’intéresse plus particulièrement à l’intersection entre le châtiment/la criminalisation et le misogynoir (racisme à l’égard des femmes/personnes noires s’identifiant comme femmes) ainsi que le capitalisme des colons blancs. Une grande partie de son travail met l’accent sur la collaboration, l’expérience et l’autoréflexion communautaires. Depuis 2005, Rai participe à des efforts anti-prison avec des détenu-es et ex-détenu-es. Elle a effectué du travail de première ligne (individuel et de groupe) auprès de détenu-es, de jeunes de la rue et de personnes transgenres, de même que dans le domaine de la violence familiale. Elle a animé de nombreux ateliers sur le racisme anti-noir, la santé carcérale et l’équité. Son travail intègre également la nécessité de tenir compte du lien entre l’abolition et la réduction des méfaits dans une perspective raciale. Elle mise sur la guérison, la réflexion et la décolonisation pour une réflexion approfondie sur les soins personnels, interpersonnels et collectifs pour nous-mêmes et nos communautés.

Cet article a été publié dans Board Member. Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.