Sandra Ka Hon Chu

Sandra

Co-directrice générale

Sandra s’est jointe au personnel du Réseau juridique en septembre 2007. Elle en est devenue co-directrice générale en juillet 2021.

Sandra est responsable du bon fonctionnement général du Réseau juridique et de la mise en œuvre de son mandat. Elle conseille et soutient le conseil d’administration, notamment dans l’élaboration d’orientations stratégiques, de plans organisationnels et de politiques. Elle a par ailleurs contribué à orienter le contentieux du Réseau juridique dans des actions en justice clés, au Canada et dans le monde, y compris des poursuites pour contester le refus du gouvernement canadien d’adopter des programmes de seringues dans les établissements correctionnels, de même que les lois criminelles relatives au travail du sexe.

Sandra gère l’Équipe de la recherche et des politiques; son travail concerne les droits de la personne liés aux enjeux des prisons, de la réduction des méfaits, du travail sexuel, des femmes ainsi que de l’immigration. Elle a écrit maintes publications, notamment une ressource novatrice pour la législation sur les droits des femmes dans le contexte du VIH, un recueil d’affidavits où sont décrites des expériences personnelles de détenus concernant l’injection de drogue en prison, de même que des documents d’information sur le travail du sexe, le VIH et le droit au Canada et dans le monde.

Elle a travaillé pour Women’s Initiatives for Gender Justice, un organisme international pour les droits humains des femmes, établi à LaHaye, qui fait la promotion de la justice inclusive du genre à la Cour pénale internationale. Sa vaste expérience internationale inclut des mandats dans les domaines du développement ainsi que des droits de la personne, et concernant des agences onusiennes en Libye, au Timor-Leste, à Hong Kong et à Vancouver.

Sandra est titulaire d’un baccalauréat ès arts en sociologie de l’Université de Colombie-Britannique, d’un baccalauréat en droit (LL.B.) de l’Université de Toronto et d’une maîtrise en droit (LL.M.) de l’Osgoode Hall Law School de l’Université York. Elle a été admise au Barreau de la Colombie-Britannique en 2003.

Cet article a été publié dans Uncategorized. Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.