Financer la lutte : le soutien du fédéral est requis pour mettre fin au VIH en tant que menace à la santé publique au Canada

Note : Ce document d’information a paru initialement en 2018 puis nous l’avons actualisé en 2020 selon des développements récents.


Depuis quelques années, le Gouvernement du Canada a ravivé son engagement à un dialogue continu et à une collaboration constructive avec la société civile, pour répondre au VIH, au virus de l’hépatite C (VHC) et aux autres infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS). En 2019, en réponse à l’insistance de longue date des organismes nationaux du domaine du VIH et à la suite de consultations avec les gouvernements provinciaux et territoriaux ainsi qu’avec des chercheurs et organismes communautaires, le gouvernement fédéral a publié un nouveau Plan d’action quinquennal fédéral sur les infections transmissibles sexuellement et par le sang (ITSS). Il s’agit d’un développement réjouissant. Mais celui-ci doit s’accompagner d’un engagement à rectifier la situation chronique de sous-financement de la réponse au VIH, qui s’étire depuis plus d’une décennie.

 

Depuis 2004, une somme cumulative de plus de 123 millions de dollars a été détournée ou retenue des fonds qui avaient été réservés pour cette stratégie. Il est plus que temps de financer adéquatement la lutte pour mettre fin au VIH.

 

Voyez ici pour plus de renseignements.

 

Cet article a été publié dans Documents d'information, Anglais, Français, Financement VIH, Our Work, Pub Document Type, Pub Language, Publications, Test. Publication Topics: , , . Bookmarker le permalien. Les commentaires et les trackbacks sont fermés.
Auteur
Sujet
Type de document
Langue